mercredi, février 15, 2006

Ma, yé souis oune artisté !


Ces derniers jours mes origines italiennes ce sont réveillées en force ! (Oui j'ai mangé des pâtes comme d'habitude, mais ça n'a rien à voir avec ça)
J'ai attaqué le fignolage de la chambre verte, et je me suis donc lancé dans un "sgraffito" pour décorer le tympan présent au dessus de la porte fenêtre.
Que je vous explique la technique du sgraffito (de l'italien "sgraffia", griffer).
Tout d'abord on applique un premier enduit de chaux que l'on laisse sécher. Le mien était vert, teinté à l'oxyde de chrome.
Ensuite on applique une deuxième couche d'enduit (généralement d'une couleur contrastée). Pour ma part, comme je déteste me simplifier la vie, j'ai choisi de mettre un tadelakt beige car je souhaitais une finition satinée...
Dès que l'enduit commence sa prise, c'est à dire qu'en y pressant le doigt on y laisse plus d'empreinte, on passe à la phase du poncif.
A savoir reporter le motif sur l'enduit frais.
On exécute cette étape à l'aide du motif reporté sur un papier type kraft ou papier à patron (de couture) et on repasse les traits avec une roulette à poncif (une roue dentée montée sur un manche, c'est une sale bête avec des dents trés acérées et qui cherche toujours à te "rouletter" les doigts jusqu'au sang !!!).
Une fois que le motif à été reporté correctement, on s'arme de son meilleur cutter afin de découper son enduit ! Je vous raconte pas l'angoisse quand tu as bosser deux jours pour faire tes enduits et que tu commence à tailler dedans !!!
La ruse pour ne pas trop fragiliser le travail, effectuer une coupe en biseau à 45°... avouez, ça vous laisse rêveurs, non ?!
S'ensuit deux bonnes heures de crispation pour finaliser la chose, mais j'avoue être plutôt fière du résultat, surtout en pensant que c'est mon premier ! (et que j'en avais prévu à plusieurs endroits dans la maison, si ça avait été un fiasco, ça aurait sérieusement remis en cause mes projets !!!!)

Bref, j'attends vos commentaires ébaubis !

4 commentaires:

Stéphane a dit…

Wah !

(pour être ébahi, ébahi je suis)

Bruno a dit…

Effectivement ça jette grave(et c'est un pro qui le dit) !

Grosses bises, petite soeur et à bientôt sur la grande ville.

B.

SIYADUROCKSAVA a dit…

chui jaloux, na! ;)

@+

Gounthar a dit…

Ca donne drôlement envie de faire pareil... Mais comme je ne suis pas un artiste, je passe! :-(